La mère de Vincent sur Facebook

Vincent hésite,  regarde son téléphone mobile ultra perfectionné, son smartphone, lien étroit entre lui et l’humanité. Il regarde son téléphone car il ne parvient pas à se concentrer sur le contenu affiché par l’écran six pouces ultra-pixélisé aux couleurs supra-réelles (à moins que ce ne soit supra-pixélisé aux couleurs ultra-réelles). Sa mère est morte : doit-il l’inscrire dans son journal Facebook?
Il s’agit d’être cohérent. Vincent consigne scrupuleusement le moindre événement sur son journal depuis qu’il a ouvert sa page, le 2 juillet 2007 ( « j’ai créé ma page », publication likée 43 fois). Il sait par exemple que, le 23 février 2011, il visitait le « Nouveau musée d’Orsay » liké 2 fois. Il ne s’étend jamais beaucoup, n’impose que très peu de photos à ses 763 amis, mais indique toutes ses actions significatives de la journée. Il ne dit pas : « pfff, boulot » ou « je suis constipé », ni n’expose ses états d’âmes, mais donne à voir « Premier entretien d’embauche » le 20 mars 2008, liké 21 fois, « Vacances, trois semaines à Java » le 11 octobre 2010, liké 42 fois, « Vu Les plages d’Agnes, Dernier Varda au cinéma en plein air » le 17 juillet 2011, pas liké, « J’ai rencontré Justine, soirée de Julien » le 19 juillet 2011, liké 1 fois par l’intéressée, « Je sors avec Justine » le 25 septembre 2011, liké 2 fois (par l’intéressée et lui-même), « On s’installe ensemble avec Justine » le 30 octobre 2012, liké 14 fois ou « Soirée de réveillon chez Julien. Justine , c’est fini. Bonne année » le 1er janvier 2013, liké 52 fois (les gens ne l’aimaient pas beaucoup, Justine, et tout le monde savait ce qu’elle avait fait le 31 décembre chez Julien)…
Tous les amis de Vincent peuvent retrouver la date de leur ajout dans sa liste de contacts, où et comment ils l’ont rencontré, et constater le nombre de like correspondants.
Facebook représente son journal de vie. Son agenda le plus complet. S’il n’y consigne pas ses émotions, Vincent les retrouve en lisant ce qu’il a fait à telle ou telle date, les mariages, les naissances, les soirées, les films, les expos, les voyages… alors oui, cela pourra paraître indécent, mais publier que sa mère est morte lui semble être une obligation.

Publicités

Une réflexion sur “La mère de Vincent sur Facebook

  1. C’est un texte intéressant, il a un aspect un peu rebutant qui s’estompe à la 2ème lecture. Peut-être dû à une présentation un peu compacte pour ce style d’énumèration.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s